Tarif club saison 2019

Voici notre formulaire en ligne plus simple. pour la demande de votre licence 2019 FFCT + cotisation au CYCLO TEAM MARCIAC

Prochaine reunion le Mercredi 13 février 2019 à 18h

Salle des arènes de Marciac ordre du jour présentation du nouveau club et présentation du CODEP32


Veuillez remplir le formulaire et nous le retourner

L’histoire de la FFCT

En 1865, le cyclotourisme (qui ne s’appelait pas ainsi) se pratiquait sur vélocipède, puis sur grand-bi ou sur tricycle. En 1885 apparaît la bicyclette moderne dite alors de « sûreté ». C’est à ce moment-là que le cyclotourisme amorce son développement.

C’est en 1888 que Vélocio, de son vrai nom Paul de Vivie, crée le néologisme cyclotourisme, qui se pratique au sein du Touring club de France, seule association nationale consacrée exclusivement au cyclotourisme.

Quelque année plus tard, la Fédération Française des Société de Cyclotourisme, va naitre à Paris le 8 décembre 1923, sous la responsabilité de Gaston Clément. Après des début très difficile, face à l’Union Vélocipédique de France qui ne voulait pas de cette “concurrente”.

Avec détermination, des cyclotouristes de bon aloi vont tout faire pour la sauver. Obligé de quitter son siège, elle trouva refuge dans un bistrot parisien complaisant “La Taverne Grûber“. C’est ici qu’elle pris son élan. Elle devient même très présente lors du Front Populaire et les premier congés payés.

Puis la guerre est arrivée ! De nouveau, cette fédération connue des moments difficiles, toujours sous la menace de la fédération de compétition.
Après maintes péripéties, elle réapparait au grand jour, est change alors de nom, elle devient alors la Fédération Française de Cyclotourisme. (La Fédération française de cyclotourisme ou FFCT [sigle de « Fédération Française de CycloTourisme » ] est une fédération agréée chargée du cyclotourisme en France.)

Tout allait très bien pour cette fédération jusqu’au début des année 50, époque de la motorisation. Tout le monde découvre alors de nouveau moyen de locomotion, du cyclomoteur à la 2 CV. Le vélo était guère d’actualité en ce temp là. La FFCT connu alors une chute des effectifs très importante.

Ce n’est qu’au début des années 60, que la fédération repris du poil de la bête. On souhaitait alors redecouvrir la nature et le vélo.

Aujourd’hui, la FFCT est sereine, comptant des très nombreux adhérents (plus de 120000). En paix avec la fédération concurrente (FFC), elle obtient même en 1978 la reconnaissance d’utilité publique et entre au Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF)

La Fédération en quelques dates :

  • 1923 : fondation de la Fédération Française de Cyclotourisme,
  • 1926 à 1931 : vives tentatives de l’Union Vélocipédique de France, gérant la compétition, d’absorber le cyclotourisme,
  • 1942 (début) : la FFSC refuse d’être intégrée à la Fédération de Compétition devenue FFC et se dissout,
  • 1942 (fin) : elle réapparatit sous le nom de Fédération Française de Cyclotourisme,
  • 1950-1960 : chute très importante des effectifs, de 14 000 à 5 600 membres
  • 1977 : enregistrement du 50 000è adhérent
  • Aujourd’hui : La FFCT regroupe 125 564 adhérents en 2014 (ce qui confirme sa place de 1 e fédération de vélo en France.) dont un fort pourcentaire de féminines (+ de 20 % de féminines) au sein de 3 200 clubs avec 10 000 dirigeants qui sont tous des pratiquants. De nombreuses activités sont organisées parmi lesquelles on peut citer :
    • des randonnées organisées par les clubs (route ou VTT),
    • des randonnées permanentes,
    • des cyclo-montagnardes,
    • des cyclo-découvertes,
    • des concentrations (Pâques en Provence, etc.),
    • une semaine fédérale qui change de région tous les ans,
    • des séjours en France ou à l’étranger,
    • un tour de France cyclotouriste organisé tous les 2 ans,
    • des semaines nationales des jeunes cyclotourisme,
    • des critérium régional et national du jeunes cyclotouriste (CNJC)(route et VTT) pour 13 à 18 ans
    • des concours nationaux et européens de la sécurité routière (CNER) pour 8 à 12 ans
    Ce qui caractérise les activités FFCT c’est l’absence de classement : il n’y a pas de compétition, seule l’émulation est autorisée. Les deux pratiques Route et VTT cohabitent et sont accessibles à tous. Les adhérents de la FFCT paient une cotisation annuelle comprenant :
    • une licence permettant de participer aux activités sous le label FFCT,
    • une assurance pour la responsabilité civile,
    • une assurance en option pour les dégâts résultant d’un accident sur son équipement (vélo, vêtements, etc.)

Une vocation

La Fédération française de cyclotourisme ou FFCT est une fédération agréée chargée du cyclotourisme en France. Organisée en ligues régionales et en comités départementaux (CoDep), elle fédère tous les clubs de cyclotourisme.

Le fonctionnement de la FFCT repose essentiellement sur le bénévolat et l’implication, à tous les niveaux, de dirigeants passionnés. Les comités départementaux et les ligues régionales permettent une présence active et soutenue auprès des licenciés, mais également des institutions sportives, touristiques et des administrations régionales et départementales.

Souce WIKIPEDIA

Continuer la lecture

Les fondamentaux du CYCLO TEAM MARCIAC

Sortie du 3 Février 2019

Les fondamentaux du CYCLO TEAM MARCIAC

Chaque jour de balade tu te lèveras

Au Cyclo Team Marciac de bonne heure tu te rendras
 

Soucis journaliers tu oublieras
Tes copains cyclos tu retrouveras

Le circuit, ton responsable te le donneras

Ensuite le départ tu prendras

Progressivement tu pédaleras

Ainsi tes muscles tu réchaufferas

Le code de la route tu respecteras

Et discipliné tu seras

En peloton prudent du devras

Trois de front tu ne rouleras

Les autres usagers tu respecteras

Ta réputation tu garantiras

Incident de la route tu rencontreras

Assistance et secours tu porteras

Cyclos attardés tu verras

Attendre et secourir tu assisteras

Au club tu rentreras

Fatigué (e) mais comblé (e) tu seras

Petit pot de l’amitié tu prendra

De bonne humeur tu rentreras

Bonne route avec le CYCLO TEAM MARCIAC

Sortie du 3 Février la côte de Betplan (32)

Continuer la lecture

2019 Se remettre au vélo

Avant de se (re)mettre au vélo bien suivre les instructions de
Clarisse Nénard

2019


On est sûr qu’en 2019, 365 jours remplis de rendez-vous, de plans, d’objectifs à atteindre

Avec le CYCLO TEAM MARCIAC

peu être le Tourmalet!

Pour tous nos nouveaux licenciés

Suite au partenariat de la FFCT avec AG2R La Mondiale, retrouvez chaque mois sur cyclotourisme-mag les conseils de Vivons Vélo, l’application vélo santé développée par AG2R La Mondiale.

VIVONS VELO DANS LE GERS

Il n’est jamais trop tard pour remonter en selle. Cela quel que soit son âge, son long cocooning… Voici quelques conseils pour redécouvrir les joies de la petite reine. Se mettre ou remettre au vélo ne veut pas dire foncer tête baisser dans le guidon et enchaîner les coups de pédales. Quelle que soit la raison de la reprise, l’important est de se faire plaisir. Sans plaisir, difficile d’être régulier et de s’inscrire dans la durée.

Trouvez votre pratique
Posez-vous les bonnes questions. Souhaitez-vous faire du vélo-loisir ? Du cyclotourisme ? Du cyclosport ? Sur route ? Du VTT ? VTC ? En salle ? Optez pour une discipline que vous pratiquerez avec plaisir été comme hiver. Surtout tenez compte de vos envies et motivations.

Reprenez doucement
Partez du principe que vous recommencez à zéro. Même si le corps a une mémoire, reprenez progressivement. Rien ne sert de pédaler trois fois plus vite. Vous risquez de vous faire mal, de faire une sortie contreproductive et de ranger votre vélo dans le garage. Ayez un objectif raisonnable et réalisable.

Adoptez le bon rythme
Même si le cyclisme est une discipline peu traumatisante, adaptez le niveau d’activité et le choix du parcours en fonction de votre état de forme.  Dosez vos efforts en jouant des vitesses. Vous éviterez ainsi d’aller au bout de vos capacités physiques. Si vous partez à plusieurs ne cherchez pas à faire la course ou à copier les techniques effectuées par le copain.

Pratiquez intelligemment
Se remettre en selle est l’occasion de faire un bilan médical, histoire de pédaler en toute sécurité et sérénité. Équipez-vous correctement. Portez un casque. Le principal risque vient des chutes. Réglez correctement et vérifiez les pneus de votre vélo avant de partir. En ville, à la campagne, en bordure de mer, et encore plus en montagne, préparez votre sortie (parcours, météo, sac à dos, etc.).

VIVONS VELO

Texte : Clarisse Nénard

Carlos Laura www.viajesbicimaestrat.com

Adhérez a notre Team en 2019 !

Adherent club 2019 la carte de membre 15€

Adhérents club licenciés 12€ + la licence souscrite chez nous

Si vous voulez nous soutenir afin de nous aider à poursuivre et à développer nos actions, vous pouvez adhérer

2019 Sorties montagne, repas, formations, randonnées, voyages

cyclistes et
accompagnateurs, accompagnatrices soyez les bienvenus

Continuer la lecture

Document explicatif sur la ligne d’effet au passage piéton

Cyclistes nous sommes aussi concernés

Passages pour piétons : possibilité d’aménager une « zone tampon de sécurité »

Annoncées par la mesure 9 du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 9 janvier 2018.


Passages pour piétons : possibilité d’aménager une « zone tampon de sécurité »

L’arrêté du 12 décembre 2018 relatif à la modification de la signalisation routière, et le Décret du 9 janvier 2019 qui en découle permet aux collectivités locales qui le souhaitent, d’avoir désormais la possibilité de réaménager les abords d’un passage piéton, en installant une zone tampon entre les véhicules et les piétons qui traversent.

Positionné entre 2 et 5 mètres en amont des passages piétons, cet espace est matérialisé par une « ligne d’effet », un marquage au sol représentant des traits discontinus, identique à celui qui est déjà matérialisé en amont de certains feux de signalisation et passages piétons protégés par des feux. C’est devant cette ligne que les véhicules doivent impérativement s’arrêter pour laisser traverser les piétons.

Le bilan de l’expérimentation réalisée entre 2013 et 2014 à Strasbourg sur 9 passages piétons a montré une amélioration du comportement des usagers motorisés après la mise en place d’une telle ligne d’effet. Selon les pointages effectués par le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), les véhicules s’arrêtent plus aisément sans mordre sur le passage piéton.

Cette ligne d’effet du passage piéton n’est pas équivalente à une ligne de stop : le conducteur d’un véhicule n’est pas tenu de stopper devant cette ligne si aucun piéton n’est engagé ou ne manifeste l’intention de le faire. Cependant, en cas de non-respect de cette ligne d’effet devant un piéton qui traverse ou manifeste clairement l’intention de le faire, le conducteur s’exposera à une amende forfaitaire de 35 euros.

Pour rappel, depuis le 18 septembre 2018, s’il refuse de céder le passage à un piéton qui traverse ou manifeste l’intention de traverser, le conducteur s’expose à une amende forfaitaire de 135 euros assortie d’un retrait de 6 points du permis de conduire et d’une suspension de permis d’une durée de 3 ans au plus.

Sanctuarisation des passages piétons

La mortalité sur les passages piétons se maintient à un niveau élevé puisqu’en 2017, 138 personnes ont été tuées en traversant sur ces passages.

La mise en place de cette ligne d’effet est un pas de plus vers la sanctuarisation des passages piétons demandée depuis plusieurs années par de nombreux acteurs de la sécurité routière. Cette sanctuarisation aurait d’ailleurs dû être appuyée par la suppression des places de stationnement situées à moins de 5 mètres des passages piétons mais le gouvernement a finalement fait marche arrière sur cette mesure qui n’a pas été incluse dans la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) mais qui est déjà pratiquée volontairement dans certaines communes comme Ivry-sur-Seine (94), Vitré (35), Wolfisheim (67), Bar-le-Duc (55), etc

Continuer la lecture
Fermer le menu